ELECTRE ET LES ATRIDES

 

LE  MYTHE

Atrée et Thyeste sont deux frères, fils de Pélops et d’Hippodamie. Sur l’ordre de leur mère, ils ont tué leur demi-frère, Chrysippos, premier acte criminel entraînant la malédiction de leur père, Pélops. Revendiquant  ensuite tous deux le pouvoir, c’est Thyeste qui a d’abord obtenu le trône grâce à sa belle-sœur dont il était devenu l’amant puis ce fut Atrée qui reprit le pouvoir grâce à l’aide des dieux. Thyeste est chassé mais Atrée poursuit sa vengeance en  l’invitant  plus tard à un banquet où il lui donne à manger ses trois fils qu’il a tués, poursuivant le cannibalisme initié par son grand-père, Tantale. Pour se venger, Thyeste, sur les conseils de l’oracle de Delphes, va ajouter à la liste déjà longue de crimes, l’inceste, en  violant sa propre fille, Pélopia qui mettra au monde, Egisthe, le futur meurtrier d’Atrée. En effet, Atrée qui a épousé Pélopia et adopté Egisthe après sa naissance sans connaître ses origines, est assassiné par lui et Thyeste est rétabli sur le trône. Mais Agamemnon et Ménélas, les fils d’Atrée, vont  tuer Thyeste grâce à l’aide de Tyndare dont ils ont épousé les deux filles, Clytemnestre et Hélène. Agamemnon devient  alors roi de Mycènes et Ménélas, roi de Sparte, avant la fuite d’Hélène et de Pâris, cause de la guerre de Troie.

Clytemnestre, la femme d’Agamemnon, devient la maîtresse d’Egisthe, pendant que son mari est à la guerre, et, mue par la haine qu’elle éprouve envers lui à cause de la mort d’Iphigénie, leur première fille, sacrifiée par lui pour favoriser le départ de la flotte pour Troie, elle décide de le tuer à son retour. Oreste, le fils qu’elle a eu d’Agamemnon, sauvé de peu, après le meurtre, par Electre, son autre fille, est envoyé chez un de ses oncles où il est élevé avec son cousin, Pylade qui deviendra son ami. Electre, attend au palais le retour de son frère qui sept ans plus tard, revient pour tuer Egisthe et Clytemnestre, avant d’être poursuivi par les Erynies, déesses de la vengeance.

 

LES TRAGEDIES CONSACREES A ELECTRE

 

Les Choéphores: Tragédie  d’Eschyle (458 av J.C)

Sept années environ se sont écoulées après le meurtre d’Agamemnon : le temps qu'il faut pour permettre à Oreste, né peu avant le départ d'Agamemnon pour Troie et éloigné d'Argos peu avant le meurtre, d'atteindre ses dix-huit ans et de faire valoir ses droits au trône. Auparavant, Oreste s'est rendu à Delphes et a reçu d'Apollon l'ordre de venger la mort de son père. Maintenant, il arrive à Argos accompagné de Pylade.

 Tandis qu'il est allé se recueillir sur la tombe de son père, voici que s'avancent des porteuses d'offrandes funèbres (les Choéphores), conduites par une jeune tille qu' Oreste reconnaît : c'est Électre, sa soeur.  Electre, voyant une touffe de cheveux sur la tombe, croit y reconnaître ceux de son frère. Oreste, alors, s'avance, et dévoile à sa soeur son identité et le but de sa venue. Désormais, leurs volontés seront tendues vers un même but : la vengeance. Oreste se fait passer pour un pèlerin venu annoncer à Clytemnestre la mort d'Oreste puis il tue Égisthe. Clytemnestre accourt et se trouve alors face à face avec son fils, Oreste tue sa mère, mais soudain, devenu fou, il est poursuivi par les Erynies.

 

Electre: Tragédie de Sophocle (413 av J.C)

Dans cette pièce, qui traite du même thème, l'intérêt s'attache surtout à Electre, qui est le personnage principal. Oreste revient à Mycènes, sur l'ordre d'un oracle de Delphes, pour y venger la mort de son père. Bientôt, se montre Electre.  Ignorant encore l'arrivée de son frère, elle se lamente sur ses retards. Un messager vient annoncer la mort d'Oreste. A cette nouvelle, Electre se désespère, tandis que Clytemnestre laisse éclater sa joie. Survient Oreste lui-même, apportant l'urne funéraire qui est censée contenir ses restes. Oreste reconnaît sa sœur en voyant sa douleur et se fait reconnaître d'elle. Il est temps  pour eux deux de se venger. Oreste s'élance dans le palais. Clytemnestre demande grâce à son fils qui la frappe. Quelques instants après, le tyran Egisthe tombe immolé sur le corps de Clytemnestre.

Electre : Tragédie d‘Euripide (413 av J.C)

Euripide a modifié la tradition en y introduisant un élément romanesque. Electre, maltraitée par Egisthe, a été chassée du palais et  s'est vue forcée d'épouser un paysan argien, qui, d'ailleurs, respecte en elle la fille des rois. C'est devant la chaumière de ce paysan, qu'a lieu la reconnaissance entre Oreste et sa sœur. Egisthe est tué par surprise au cours d’une fête puis Electre attire Clytemnestre dans sa maison, en prétextant son accouchement.  La reine tombe sous le poignard de son fils. Enfin, l'intervention des Dioscures vient arranger le dénouement à la satisfaction générale. Dans cette pièce, le poète a librement exposé ses idées, critiqué les dieux et Eschyle son devancier, et protesté contre le caractère odieux de la légende.

ELECTRE DANS LA LITTERATURE

Quelques oeuvres inspirées de ce personnage :

 - « Electre » de Crébillon (d’après Sophocle), « Oreste » de Voltaire (1750)

 - « Le deuil sied à Electre » d’Eugène O’ Neill (l’histoire se passe pendant la Guerre de Sécession) en 1931

 - « Electre » de Jean Giraudoux (1937) où l’on voit le fanatisme de la jeune fille qui provoque le déclin de la cité et la mort de milliers d’hommes.

 - « Les Mouches » de Jean-Paul Sartre (1943). Electre fait s’incarner en Oreste l’exigence de liberté absolue.

 

ELECTRE AU CINEMA

Ilektra : film grec de Michael Cacoyannis (1962)

Fiche technique :

Adaptation de la tragédie d’Euripide.

Principaux acteurs : Irène Papas dans le rôle titre

Format : noir et blanc

Musique de Mikis Théodorakis

 

Récompenses :

Oscar du meilleur film étranger, Cannes 1962.

Neuf prix (dont meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice) à la Semaine du cinéma grec 1962

Prix spécial au Festival de Cannes 1962

Ours d'argent au Festival de Berlin 1962

 

Synopsis :

Electre et son frère Oreste assistent impuissants au meurtre de leur père Agamemnon par leur mère Clytemnestre et son amant Egisthe. Des années plus tard, Electre, mariée à un paysan, n'a pas oublié ce crime odieux. Elle retrouve son frère et exige de lui qu'il se venge. Au cours d'une fête, Oreste tue Egisthe. Electre attire sa mère chez elle et aide son frère à la tuer. Ecrasés par le remord, Electre et Oreste se séparent.