A propos de Cavafy

 

 

 

 

 

Né en 1863, à Alexandrie, il est un des plus grands poètes d'origine grecque du XXème siècle. Son œuvre constitue une extraordinaire sociologie poétique. L'ensemble de son œuvre ne paraîtra qu’après sa mort, Cavafy se souciant fort peu, de son vivant, d'être édité.

 

 

 

 

Il mourra en 1933 à Alexandrie, qu’il n’a guère quittée sinon pour quelques années pendant son adolescence.  Il a vécu également à Londres puis à Athènes sur la fin de sa vie. Sa vie sociale sera celle d'un modeste employé, ponctuel, à la situation matérielle souvent précaire. Il est décrit parcourant inlassablement le quartier grec d'Alexandrie - ruelles étroites, lieux louches, souvent sordides - ou assis aux terrasses des cafés. Une vie qui semble, jusqu'au mythe,  revendiquer avec arrogance l'absence d'événements, de projets et d'ambitions. Comme si rien ne devait le distraire de son regard : l'amour le plus voluptueux des garçons et de l'écriture. Avec cette impersonnalité que porte son œuvre, voilà peut-être le détachement le plus exemplaire de l'hédoniste.

 

Deux études très intéressantes de Pierre Jacquemin :

 

 

2009 : « Constantin P. Cavafy De l'Obscurité à la Lumière ou l'Art de l'Evocation », Riveneuve Editions, Paris

 

 

2011: « Constantin Cavafy, Eros, Thanatos, Hypnos. Poèmes érotiques », Riveneuve Editions, Paris